Anecdote écrite par la marraine :

Il y a des humains remplis de compassion.
Dans ma malchance de poussin foulque en proies au fort courant du Rhône, mon chemin a croisé l’une d’elles qui m’a sauvé d’une mort certaine. Elle m’a enveloppé dans sa fouta (linge) et j’ai tout de suite senti qu’on allait prendre soin de moi.
Je m’appelle Yellow, je suis un poussin foulque, ma famille sauveuse est tombée sous mon charme avec ma petite tête de clown ! Elle m’a offert plus que ce que tout poussin foulque perdu pourrait espérer, un parc avec de l’herbe, des petits insectes à attraper (je suis très fort pour ça) des très bonnes choses à manger (regardez les photos comme j’ai bien prospéré), un bassin pour dégourdir mes grandes pattes (et faire mes petits besoins au passage) – d’ailleurs, alors qu’on me filmait, j’ai montré à ma famille mon premier grand plongeon sous l’eau – un petit nid au soleil pour aller faire ma toilette et ma sieste après le bain.
Et, tout aussi important, j’ai reçu beaucoup d’amour, de chaleur, d’attention et de tendresse, ce que tout petit être a besoin pour bien grandir.
Devenu fort et déterminé, le moment était venu pour que je rencontre d’autres foulques, que j’apprenne ma vie sociale et à chercher ma nourriture (que j’aille à l’école en quelque sorte !).
Je me réjouis de retourner sur le lac, retrouver les grands espaces, la liberté et mes amis oiseaux. Et même si je vais vivre ma vie sauvage, ma famille restera toujours ma famille et je sais que grâce à moi elle ne regardera plus les foulques de la même manière.

Photos et citation faites par les parrains.