Récit écrit par la marraine :

« Déjà comme petite fille, j’ai toujours eu un faible pour les rapaces nocturnes. Sur le chemin de l’école, je croyais même entendre les cris d’une chouette – en fait ceux d’une tourterelle!…

Les années ont passé, et avec elles le temps de l’école, de la formation, de la vie professionnelle, mais mon intérêt – voire ma passion – pour les oiseaux ne m’ont jamais quittée. Depuis peu, j’ai la chance de pouvoir travailler quelques jours par semaine comme bénévole au COR de Genthod. C’est là que j’ai fait la connaissance de celle que je nomme spontanément « Charlotte » : c’est un bébé hulotte pour lequel j’ai immédiatement un grand coup de cœur ! En la voyant, j’ai ressenti une immense tendresse et une profonde affection. J’ignore comment elle est arrivée au Centre, mais j’ai tellement envie qu’elle prospère et grandisse afin de retrouver la vie sauvage pour laquelle elle est venue au monde ! Même si cela signifiera la fin de notre relation… 

Charlotte est le premier bébé chouette que j’ai le privilège de tenir dans mes mains, et ce contact a déclenché en moi une immense émotion – et quelques larmes que je n’ai pas pu retenir ! Ce premier tête-à-tête restera pour moi un moment et des sensations que je ne pourrai jamais oublier !

Bonne chance, bon vent et longue vie à toi, Charlotte »

Citation faites par la marraine.